Témoignages…

O

Ces mots, témoins d’émois, nous appartiennent à jamais…

0

0Chère Maîtresse BCBG,

Olivier

Chère Madame ;
Merci  !
o
Merci pour ce moment et ce vécu exceptionnel avec vous hier, d’une rare intensité, croyez moi !
o
Mon voyage retour fut la troisième étape de ce moment privilégié, car je suis convaincu que c’était une rencontre privilégiée, où je me suis délecté, plongé dans mes pensées, et dans un état second  sur ce que vous m’avez fait subir et sur mon implication dans le jeu .
o
Nous sommes allés loin pour une première rencontre, et donc j’en conclue qu’il reste tant à découvrir !
Je reviendrai vers vous, mais je marque une pause nécessaire, comme nous l’avons évoqué.
o
J’ai aussi aimé votre sens de l’écoute et du partage, il vous reste en souvenir de moi une panoplie !

o

Merci pour les codes  d’accès, j’en ferai bon usage !
o
Je vous souhaite une belle journée et pense à vous Madame.

0

F… V.

Madame,
Je vous remercie pour la magnifique réception que vous m’avez octroyée.
Vous avez transcendé la quintessence de mes sens.
Votre travail avec une endurance extrême, sans relâche en duo avec votre amie Domina Maitresse Jade fût tout  simplement exceptionnel. Je me souviens de vous avoir demandé une pause…
Votre ingéniosité, votre sévérité liées à la magie de l’instant ont rendu ce moment unique. Vous êtes passés dans une autre dimension….
Exigeante envers votre Dévoué mais toujours attentive, votre art atteint son apogée, Madame.
Vous formez un duo de Dominas très expérimentées et redoutables.
Votre complicité est visible et l’harmonie de vos gestes sont merveilleusement orchestrés.
Ce moment hors du temps fut idyllique….
Je n’ai qu’un mot Madame : MERCI !
Très respectueusement
0

Philippe

Je suis bien rentré… Je vais me coucher en pensant à cette superbe soirée que je viens de passer en votre compagnie.
Merci encore pour cette soirée et pour toutes les petites attentions qui ont rendu cette soirée magique.
Je vous souhaite une bonne nuit et à bientôt !
Cordialement,

0

F..c

Bonjour Madame,
Une réception exceptionnelle !
Je vous remercie Madame.
Je suis extrêmement honoré et fier de porter votre « Lettre » Madame.
Vous êtes passée dans une autre dimension Madame.
J’ose espérer que mon marquage vous a satisfait Madame.
Très respectueusement et passionnément
Votre Dévoué

0

Frédéric

Madame,

Profondément troublé par la découverte de votre univers et qui plus est, totalement subjugué et sous l’emprise de votre sublime beauté, je tenais à vous écrire mon entière dévotion à votre égard.

Vous maîtrisez à merveille vos réceptions avec cette volonté de les rendre uniques.

Votre ingéniosité, votre goût de la perfection, votre perversité dans les jeux alliées à votre magnificence vous rendent redoutable.

Vous avez l’art et la manière de fusionner avec votre Dévoué, de rendre ces instants magiques,complices et très intenses.

Vous gravez votre empreinte intellectuellement et physiquement.

Votre abnégation et votre volonté à répondre aux attentes avouées de votre Soumis sont à votre honneur.
Cependant, vous les accomplissez selon vos envies et votre humeur….

Vous jouez votre partition avec brio mais vos improvisations sont toujours une brillante réussite.

Vous sublimez la quintessence de mes sens.

Votre art atteint son apogée car votre esprit, votre cœur et vos gestes ne forment qu’un.

Une première bougie dans l’univers de nos vices et plaisirs vient d’être soufflée.

Ce fut très très riche, intense, marquant, magique et dans la complicité.

Je tenais à vous remercier pour votre écoute, votre patience et pour la magie de vos réceptions….

Ces mots nous remémoreront nos souvenirs très intenses…
La montée de votre escalier
Les orties savamment distillées
La cagoule sur la tête et votre piscine
Vos marques sur mon fessier
Votre palan
Votre mangeoire à bétail
Les menottes
Le shibari
Vos joncs cassés
Nefertiti
Champagne
Votre présent
Enigma
Le début du « M »
In yours eyes
Le Bellevue
La jouissance des sens
Date de votre anniversaire
Passage sous le bandeau
La table gynécologique
La découverte de la lune
Le vernis à ongles
Vos plugs chevelus ou non
Long ou court….

Mais surtout votre :
Beauté
Sourire
Complicité
Magie
Sens de l’humour
Votre bonne humeur
Votre ingéniosité

Pour tous ces moments magiques passés et à venir :

MERCI MADAME : VOUS ÊTES UNIQUE !

Votre Dévoué
Frédéric.

O

J…s

Madame ,

En guise de confirmation de notre rendez-vous, le 31 juillet à 14h30, je viens de changer ma photo (pièce jointe) de profil sur F——-.com. (Mon profil fetlife : ………..)

Ainsi, ma soumission à votre si belle personne devient publique, j’en éprouve une fierté non dissimulée, comme l’indique implicitement cette photo réalisée en rêvant à notre prochaine séance.

J’attends vos éventuelles instructions pour cette séance, je viendrai pluggé comme il se doit.

Avec la plus grande impatience qui soit,

Votre dévoué, dévot, et dévote,

0

Jean

Madame ;

Il y a de la Magie dans votre Art…De la Perversité dans votre Œuvre !

Merci pour ce moment d’exception !

0

Jean-Marc

Bonsoir Madame ;

Je souhaitais vous remercier pour cette séance. Vous l’avez conduite d’une main de « maitresse ». Je suis arrivé avec mes peurs, tendu et surement petit garçon. Vous avez vite compris qu’il fallait relâcher la tension. Après cela n’a été que bonheur et des sensations que je n’avais jamais ressenti. Vous m’avez amené au delà ce que je connaissais et découvrir un autre monde. J’avoue par contre que les pinces ce n’est pas ma tasse de thé.

Votre douceur, accueil, communication, écoute, vos mots, et ce sentiment que vous contrôlez toujours les limites de l’autre ont fait le reste. Juste, la confiance était là.

Je suis sorti de chez vous un peu étonné de moi même et un peu perdu tellement vous m’avez amené à des niveaux de sensation que je ne connaissais pas.

Je me suis même fait arrêter par la gendarmerie avant d’atteindre l’A5 pour un contrôle de papier. J’étais tellement zen.

Je comprends maintenant pourquoi on peut vite tomber sous le charme de vos séances, et quelle recherche de l’esthétique dans tout.

Merci encore pour votre accueil.

0

V.F.

Madame ;
Que de souvenirs palpitants, intenses, flamboyants, avec des moments inattendus, magiques, complices et merveilleux que fût notre dernière rencontre.
Une matinée qui a commencé sur les chapeaux de roues.
Une course contre la montre pour trouver vos présents de coloris noir, chercher le champagne et réussir à trouver ma préparation interne afin de me présenter à vous dans les règles de l’Art.
Sachez Madame que le possible que vous m’octroyez de pouvoir déjeuner en votre si délicieuse compagnie me comble de joie.
C’est un honneur et un privilège qui me touche et me va droit au cœur avec tout le respect et la passion que j’éprouve envers vous.
Quand je rentre dans ce restaurant et que je vous aperçois, vous illuminez l’endroit de par votre aura, votre charisme et votre beauté.
Nous avons échangé sur différents sujets sans retenues et sans tabous.
Après notre déjeuner nous nous rendîmes chez vous afin de partager nos vices et plaisirs.
J’ai eu un extrême plaisir de vous offrir vos cadeaux.
Je vous avais demandé si vous pouviez vous changer.
Vous avez donné une suite favorable à ma sollicitation.
Une fois n’est pas coutume, vous m’avez demandé de me présenter à vous, nu, à genoux et les yeux fermés….
Le fait que vous ne m’ayez point ôté mes vêtements m’a fortement manqué…
Vous avez débuté très intensément en m’appliquant vos pinces sur mes tétons et en m’attachant mon service 3 pièces. De plus vous m’aviez posé un bandeau sur les yeux.
J’ai immédiatement attrapé une suée…
Vous savez pertinemment que je déteste vos pinces mais vous vous en amusez Madame, cependant toujours dans le respect…
Néanmoins vous êtes joueuse et vous allez me chercher dans mes retranchements…
Ni tenant plus, vous m’avez aidé à me relever.
Vous êtes très ingénieuse pour varier les plaisirs et je vous en suis très reconnaissant.
La scène suivante fut très animée. Vous m’avez introduit l’un de vos jouets dans l’anus et vous l’avez relié à votre palan. J’avais les mains dans le dos et vous avez commencé à me flageller.
Le jeu fut très excitant avec ce mélange d’être pénétré et soulevé en même temps et vos coups savamment maîtrisés qui s’abattaient sur mon corps.
Quand vous m’avez ôté le bandeau, grandiose fut ma surprise, vous m’êtes apparue avec l’une des parures que je vous avais offertes. Qui plus est, une paire de collants habillait vos somptueuses jambes.
Votre beauté est éblouissante et le plaisir des yeux fut exceptionnel et magique.
Malgré ce corps de déesse, qui est magnifiquement sculpté et entretenu, vous restez Madame, une Domina redoutable.
Je n’étais pas au bout de mes surprises.
En effet, vous m’aviez inviter à m’allonger sur votre table gynécologique.
Je dois vous avouer Madame que vous avez par ce jeu atteint et comblé une partie de mes vices et plaisirs avoués.
Vous m’avez fermement attaché et immobilisé le haut du corps et vous m’avez pénétré avec l’un de vos jouets.
Je me souviens de mes gémissements de plaisirs.
La scène a atteint son apogée quand je me suis lâché avec votre « concours ».
Je sais que vous créez et dirigez nos jeux Madame, mais je souhaiterai vivre et revivre ce moment à chaque rendez-vous, svp.
Une fois l’apothéose atteint, vous m’avez détaché.
Le dernier jeu fut lui aussi très surprenant..
Vous m’avez dit que vous alliez me punir pour deux raisons :
  • l’oubli de votre jour de naissance.
  • vous aviez troué votre collant au cours du jeu précédent.
Vous m’avez demandé mon âge et vous avez commencé à me flageller en me demandant de compter et de vous remercier.
La cerise sur le sunday fut de m’allonger sur vos jambes pour recevoir une mini fessée, je pèse mes mots, une micro fessée…
J’aimerai vous voir me donner une véritable fessée en vous lâchant en m’ayant introduit auparavant un jouet dans l’anus.
Ne vous inquiétez pas Madame, il y aurait du dexeryl pour vos délicieuses mains.
Après cette punition, vous m’avez invité à me doucher et nous avons dégusté une coupe.
De nouveau, vous m’avez éprouvé intensément que ce soit intellectuellement et physiquement.
Vous maîtrisez à la perfection l’Art de la Domination en variant les plaisirs.
Je sais pertinemment que chaque séance est unique et le mérite vous en revient. …
… Comme je vous l’ai écrit précédemment, je souhaiterai revivre la table gynécologique, Madame et avoir le privilège de porter votre et ou vos marques sur mes fesses.
Dans l’attente de notre prochain rendez-vous, avec des jeux divers et variés, comme être fouillé, sodomisé avec vos jouets préférés, être éprouvé par votre Fucking Machine, attaché fermement, obtenir une fessée mémorable et porter vos marques, atteindre l’apothéose en me lâchant avec votre concours et ceci dans le cadre de nos vices et plaisirs, dans la communion et la magie partagée.
Madame, vous êtes exceptionnelle et unique dans votre savoir être et savoir faire.
Merci à vous.
O
0

Jean-MarieO

Bonjour Madame,

Je suis très enchanté par nos rencontres, vous êtes « Exceptionnelle » Madame, sans aucune faute de goût.

Prosterné à vos pieds, je vous prie de bien vouloir accepter toutes mes excuses pour avoir prononcé le mot « Bonheur » et vous pris de bien vouloir me laisser le temps de progresser afin d’assouvir vos plaisirs.

Merci Madame.

O

KEVINO

Chère Madame,
Pour commencer je tient à vous remercier de m’avoir ouvert les portes de votre antre puis  vous exprime ma gratitude pour ce moment magique que vous m’avez fait passer.
Etant tout à la fois intimidé et excité à l’idée de vous rencontrer et de vous servir vous avez su me mettre en confiance et me permettre de repousser les humbles limites du novice que je suis.
En effet comment vous exprimer l’excitation qui m’inondait dans l’attente de me présenter à vous…..
et comment vous exprimé l’intimidation qui m’a envahi lorsque votre porte s’est ouverte et que vous vous êtes présentée à moi tout en élégance et beauté avec un charme indescriptible.
Puis vint la séance….. le bandeau, les escaliers, la coupe de champagne, mes vêtements qui tombent me retrouvant nu sous votre joug, mes mains attachées, les pinces  sur mes tetons, votre voix me susurrant des mots excitant, vos mains me touchant et me griffant, le bruit de vos talons: que va t’il m’arriver… ,la roulette sur mon sexe , les fessées, la cagoule et “excitation “, mes pieds attachés, vous jouez avec les pinces à tétons alors “excitation “, vos talons, le fouet, la roulette,vos mains masturbant mon sexe tout bleu, les pinces alors “excitation “, plus le droit à “ excitation “, votre douce voix, puis vous me détacher m’ordonnant de me masturber et de jouir devant vous pendant que vous me verser de la cire sur le corps…..
Voici le flash qui me vient de ce moment magique.
Merci encore Madame pour cette parenthèse enchantée, ce moment de pure bonheur.
Merci d’être telle que vous êtes.
Votre dévoué impatient de vous retrouver sous peu et de découvrir vos souvenirs mais surtout leurs intensités.
O

AR…O

Madame,

Au lendemain de séance qui m’a marquée (dans tous les sens du terme, au vu de mes nombreuses marques …), je voulais vous remercier.

Pas un Merci pour le concept de cette Surprise, mais pour le fait que vous avez pensé à moi et avez souhaité me faire plaisir, un grand plaisir. Ce que je veux tenter de vous exprimer c’est que l’idée même d’avoir pensé à moi et d’avoir arrangé cette surprise m’a sincèrement touché.

Quand je vous ai dit hier que vous étiez Unique (avant même que je ne connaisse la Surprise), j’affirme ce matin encore plus que vous êtes une vraiment personne rare.

Ensuite, le fait d’être entre quatre mains, expertes, m’a apporté de nouvelles sensations, plus différentes que fortes.

Je ne peux épiloguer plus sans risquer d’écrire des banalités, je vous prie seulement de croire en mon profond respect pour la personne que vous êtes.

Et donc, tout naturellement : Profitez au mieux de votre séjour en Thaïlande.

Je vous présenterai plus tard mes sincères vœux pour 2019.

Et, encore tout naturellement, reprendrai contact avec vous pour une nouvelle aventure à Nogent.

Votre dévoué.

0
MAURICEO

Bonsoir chère Madame,

Je voulais vous dire encore merci pour le moment magnifique que vous m’avez fait passer. Deux mois vont me paraitre très longs avant que vous ne daignez me convoquer à nouveau. Je voudrais que le 15 janvier soit demain.

Bonnes vacances, à bientôt.

Bien à vous.

0

ALAIN

Madame,

Après une telle rencontre, j’ai tellement de chose en tête que je ne sais comment vous les présenter !

Tout d’abord, le Déjeuner.

Encore Merci pour m’avoir donné cette occasion d’être une nouvelle fois en tête-à-tête avec vous. Ces échanges me permettent de mieux vous connaitre, vous comprendre (je sais que ne sera jamais possible de le faire entièrement, mais est-ce l’objectif !?). Vous êtes une personne qui se met ainsi réellement au service, même s’il est particulier, des autres ; une personne en plus foncièrement  ; une personne rare.

Je ne sais si toutes les personnes qui vous rencontrent ont cette perception, réalisent la chance qu’ils ont. De mon côté, oui, je réalise, et de plus en plus à chaque rencontre.

Le cadre de ce déjeuner avait en sus un aspect « pétillant » qui ne pas échappé et qui ajoutait donc à mon émotion : Votre complicité avec le Personnel du restaurant a ajouté une bonne dose d’excitation à ce moment. Et je n’oublierai certainement jamais le moment où, dehors, alors que vous en étiez à la pause cigarette, vous m’avez bien réinstallé ces pinces pernicieuses qui s’étaient échappées.

Puis la séance.

Vous m’êtes apparue splendide (comme chaque fois, mais peut-être encore plus …). Vous m’avez emmené encore plus loin que d’habitude au point que je n’avais pas réalisé que vous vous étiez occupé de moi pendant un si long moment, ma perception du temps s’étant alors complètement suspendue.

Il a fallu cette pause, alors que vous m’équipiez d’un nouvel accessoire « diabolique » dont vous avez le secret, pour réaliser que oui, peut-être je pouvais me sentir pas très bien et qu’une trêve s’imposait alors !

Qu’est-il le plus important : une forte virulence sur un laps de temps court, ou une intensité moins forte mais dans la durée ; la réponse vous appartient. 

En repartant de chez vous, je vous avoue avoir légèrement desserré les étaux qui houspillait un peu de trop mes tétons. Mais arrivé chez moi, j’ai senti un véritable apaisement, une réelle bonne humeur : j’étais bien (mais très fatigué !).

Comme dit en introduction, je suis quasiment certain d’oublier de vous dire ici tout ce qui m’est revenu en tête depuis ce très bel après-midi, mais ce qui précède m’est à cet instant venu spontanément.

Alors OUI, naturellement, à la prochaine fois : Cependant, je remarque ne pas être disponible ni le 7 ni le 14, pourrais-je patienter jusqu’au 21 ? Serez-vous disponible ce jour-là ?

Et enfin : Bon anniversaire.

Votre dévoué.

0

MARK

Divine Maîtresse, je reviendrai…

0
FREDERICO

Bonjour Maîtresse,

Les jours qui passent en attendant le 11 octobre sont interminables…

Il me tarde de venir de vous rencontrer…

D’être prosterner à vos pieds…

D’être sous vos ordres…

D’être autorisé à humer vos enivrantes odeurs intimes…

D’être honorer par votre champagne doré…

De vous offrir mon corps à votre bon vouloir…

D’être tout simplement, l’espace d’un instant… un instant seulement, votre soumis dévoué …

Dans cette attente…

Votre serviteur Frédéric

0

JEANO

Les premiers contacts furent émouvants…

Le suivant Magique.

Le suivant excellent…

Sorcière humiliante ..?

Extraordinaire… Sûrement !

0

ROIJ…O

Chère Maitresse,

Lors de notre dernière rencontre, vous m’avez demandé de vous livrer mes impressions sur notre séance. Cette description est très certainement incomplète mais, les plaisirs gravés en ma mémoire ne sont-ils pas les seuls dignes d’intérêts.

Refaisant le film de ce moment passé avec vous, il me vient d’abord l’image de votre porte s’ouvrant sur votre profond regard, votre plaisant visage et votre élégance naturelle. Puis, montant l’escalier, vous m’entrainez dans votre monde plein de désirables surprises.

Avant même la première coupe de champagne, les bracelets attachés à mes poignets provoquent un premier trouble. Ils sont les symboles de ma soumission à vos volontés, moteur principal de mon plaisir. Je ne peux échapper à votre regard, vous avez remarqué mon trouble. Votre remarque sur l’effet visible sous mon pantalon en accentue l’effet.

Un peu plus tard, debout les yeux bandés, mes vêtements tombent l’un après l’autre, me laissant nu et sans protection devant vous. J’entends vos pas autour de moi, je sens votre présence, m’effleurant à peine ou griffant ma peau, chuchotant à mon oreille ou raillant ma condition, vous êtes partout, vous remplissez l’espace, vous êtes mon seul repère… Je suis à votre merci.

Vous me menez vers les instruments préparés avec soin pour exercer les multiples tortures sources de troubles plaisirs. Vous avez opté pour une barre élevée par un palan pour suspendre mes bras écartés et vous inaugurez un nouvel appareillage par lequel vous me maintenez attaché par le sexe. Ces instants où vous immobilisez mon corps, rendant impossible tout échappatoire, aiguisent agréablement tous mes sens, me préparant à apprécier pleinement ce qui va suivre.

Le fouet, plus que la morsure qu’il exerce sur ma peau est l’instrument de votre pouvoir.

J’entends avec plaisir votre bonheur, votre plaisir à le manipuler. Puis les différents appareils, pinces et accessoires que vous utilisez alternativement sur mes seins, mon ventre, mes fesses et mon sexe sont autant de sensations comblant mes fantasmes. Je ne cherche cependant à battre des records de douleur, le plaisir nait du pouvoir mental et physique que vous exercez sur moi. Je suis réduit à une condition de prisonnier livré à votre perversité. Vous savez enchainer et doser à la perfection les supplices provoqués par vos divers instruments.

Pour parfaire votre œuvre, vous appliquez un masque sur mon visage. En rendant ma respiration plus difficile il m’oblige à me concentrer d’avantage pour vous offrir le plaisir de constater les réactions de mon corps à vos inventifs traitements.

Ai-je besoin d’apporter moult détails, ceci ne me semble pas nécessaire, vous avez si bien conduit cette séance pour maintenir la tension jusqu’à l’apothéose. Cette fois vous m’avez demandé de jouir devant vous, je sens votre regard, il m’achève. Je me rappelle également la séance précédente où vous étiez assise sur moi, à peine posé sur mon visage au moment d’atteindre l’extase.

Cette lettre répond-t-elle à votre attente et vous inspire-t-elle pour imaginer un scénario propre à faire naitre, comme à l’accoutumer, la Magie ?

Je l’espère comme j’espère que vous trouverez une date à me consacrer pour une rencontre prochaine.

Dans cet espoir, en attendant, je rêve de redevenir le prisonnier soumis à vos envies.

Bien à vous.

0
A…O

Madame,

Lorsque je vous ai quitté, après notre première rencontre, je n’avais qu’une idée en tête : Vous revoir.

Et je me suis alors aperçu que le distance séparant votre « maison de caractère » et mon domicile, ce que j’avais perçu comme un obstacle, devenait alors un avantage puisque me permettant, tant à l’aller qu’au retour, de me mettre dans l’ambiance, dans votre ambiance, de me remémorer ce doux moment entre vos mains et d’imaginer les futurs…

Nous ne sommes plus dans le domaine du fantasme, puisque je vis maintenant les instants que je désire et sachant que l’avenir m’en réservera d’encore plus intenses, grâce à vous. Comme je vous l’ai exprimé, le plaisir que je ressens sous votre domination tient à la maîtrise de votre art, mais aussi (et surtout) à votre élégance naturelle et innée, votre sensibilité, l’érotisme que vous libérez…

Je reconnais avoir été un peu frustré de ne pas avoir pu profiter de votre visage charmant, de vos yeux enchanteurs et la proximité de votre corps plus longtemps, de votre beau corps. Comment un homme ne peut succomber à la photo que vous m’avez communiquée : si je peux être insensible à ces deux petits seins surmontant votre guêpière, le bijou doré coquin ne me laissa pas non plus indifférent ; Cependant, et peut-être principalement, c’est votre sourire et votre visage radieux (c’est à dire qui rayonne de bonheur) qui caractérisent si bien cette belle photo de vous.

Aussi, si vous l’acceptez, je souhaiterais que notre prochaine rencontre mêle votre côté dominatrice et vos sensuels tourments et d’être ainsi livré à vos jeux pervers tel que vous m’avez ravi, mais aussi d’y ajouter votre côté femme, attentive, passionnée et vicieuse comme vous l’avez été afin de me permettre de vivre aussi un doux moment plus proche de vous.

Sachant que je suis certain que vous comprendrez que ce message montre mon impatience de vous « revoir ».

Vôtre dévoué.

  • 2

Bonjour Madame,

C’était il y a une semaine…
Au cours de notre échange, je vous avouais l’authenticité de notre relation : Je pense qu’à vous, pendant (naturellement et heureusement) et après…

Mais depuis cette dernière rencontre, il y a quelque chose en plus, grâce ou à cause de vous. En effet, du fait des caresses urticantes que vous m’avez infligées, je garde encore aujourd’hui (huit jours après) de délicieuses démangeaisons dans le dos et sur la poitrine et… !

Il faudrait que je demande un rendez-vous avec une délicieuse infirmière (que vous êtes)…!

Outre cette anecdote, et le fait que je pense (trop) à vous, il faut donc que j’envisage de vous revoir. Je reviendrais alors à l’un de mes premiers messages en vous rappelant que je souhaiterais que vous ajoutiez encore plus à vos jeux pervers votre côté femme vicieuse pour me permettre de vivre aussi un moment plus proche de vous (même si vous m’avez indiqué que vous n’offrez pas de relations traditionnelles, ce que je n’attends d’ailleurs pas).

Plus directement : seriez-vous encore disponible pour moi, par exemple le Lundi X juillet ?

Votre dévoué.

  • 3

Etonant, imprévisible…

Pas à cause de votre « Art » qui m’a ravi, mais à cause de votre joli cœur gros comme ça !

Que dire… Une séance aussi intense qu’inattendue, mais surtout une personne encore plus intense. Merci pour ce que vous êtes !

Je suis certain que vous ferez bon usage de ma contribution. « Au revoir »…

0

HENRIO

Madame,

L’épanouissement du Moi s’opère au travers du Nous !

0
PIERREO

Que du Bonheur !

Merci infiniment, Madame.

A très vite Septembre est si loin…

0

JEAN-LUCO

Chère Maitresse,

Je suis heureux de bientôt vous revoir et profiter de vos talents exercés avec une si subtile perversité. La magie  renaissante à chacune de nos rencontres, nous permettra, sans aucun doute, de partager à nouveau  d’intenses plaisirs.

Je vous confirme ma présence mardi prochain à  la porte de votre antre,  le trouble me gagnera comme à l’accoutumée  en la voyant s’ouvrir.

A nos jeux à  venir…

O
GUYO

Merci pour ce grand moment de « Magie »…

0

CLAUDEO

Bonsoir Maitresse,

Un très très grand merci pour cette super séance entre vos mains, pour votre joie de vivre, votre bonne humeur communicative et votre très agréable sourire.

Dommage que se fut trop court, la prochaine fois j’aimerai souffrir encore plus long temps afin d’apprécier encore plus votre cruauté.

Je vous souhaite une agréable et très belle soirée.

Soumisement votre.

Ps: Entrainez vous à tourner le bouton des électrodes jusqu’au moins 190 pour que je souffre beaucoup.

O

SHIVAO

Bonjour Maîtresse BCBG,

Je m’appelle Shiva et j’ai eu le plaisir de faire connaissance de Maitresse à l’occasion d’une Soirée chez Duchesse…

Je voulais, vous remercier pour la conversation que nous avons eu et aussi et surtout de vos dons que vous m’avez prodigués (J’ai vu plein d’étincelles…).

Être de Haut niveau et s’y maintenir, je sais que cela coûte en terme de temps et d’énergie… Moi, j’essaye d’y prétendre, mais c’est un combat sans répit.

Vous resterez une Femme « inaccessible » pour ma petite personne, mais je fais l’effort de me rapprocher de votre idéal, vous Femme !

Bien à vous et vous revoir.

0

PETERO

Voilà qui met bien La Femme au rang qu’Elle aurait toujours du avoir. Elle, sublime, envoutante, debout et l’homme jouet à ses divins pieds.

O

D’autres à venir….

©2018 by Maitresse BCBG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *