Témoignages 2020-2021

” Ces mots, témoins d’émois… Nous appartiennent à jamais ! “

Olympe (Petit Chien…)

Bonjour ma Très Chère Madame,

Après cette nuit agitée par ces émois et votre présence Madame que de Frissons !
Sommeil interrompu à mainte reprise, ces Frissons envahissants que cette main tentait apaiser mais en vain. Une jouissance inaccessible, mais encore…
Ce Plaisir qui devient insoutenable et qui vous tient éveillé et vos yeux Madame…

Cette cage, votre Vice que du Bonheur Très Chère Madame.

En pièces jointes, photos de ce Bonheur…, Vos Vices…, Votre Petit Chien Olympe.

Vous êtes Magnifique Madame dans cette tenue PhyléaCréations. Pensées inavouables…

Prenez soin de vous Ma Très Chère Madame, de vos Proches.

Belle journée à Vous Très Chère Madame.
Bien à Vous, Bien à Nous, A notre Histoire…

Votre Petit Chien Olympe… A Vos pieds. (2021)

0

Roijean

Ma Chère et Étincelante Maîtresse BCBG,

Les moments passés en votre compagnie sont de fantastiques feux d’artifices dont les illuminations se succèdent sans répit. D’innombrables images chargées d’émotions m’enflamment et gravent ma mémoire de multiples impressions colorées:

L’élégance du noir de votre tenue, la légèreté vaporeuse de la dentelle sur votre buste contrastant avec les reflets brillants de cette seconde peau en latex couvrant vos hanches et vos jambes interminables.

Le scintillement bleuté de vos yeux faisant naître des étoiles dans les miens lors de nos conversations enchantées.

Le rouge de mon sang s’échauffant de vous sentir si proche et par les jeux abusant de mon corps livré à vos caprices.

L’éclatante explosion m’envahissant lorsque je m’abandonne à vous.

Votre féline silhouette, sculptée par le contre-jour, dessinant une ombre mystérieuse et menaçante telle celle d’une panthère noire.

Le rouge de la passion dessinant sur ma peau de larges et longues stries, marques des redoutables morsures de votre fouet ondulant et claquant par votre habileté.

Mon corps transformé en toile d’un tableau, support de votre œuvre que nous admirons ensemble. Je la contemple chaque jour avec fierté en pensant à ce moment d’intimité.

Ces quelques images ne sont qu’un infime et pâle reflet des milles feux resplendissant en moi. Leurs éclats attisent bien des sensations et d’ardents sentiments.

Vous seule pouvez m’éblouir ainsi et j’attends impatiemment de connaître la date que vous me réserver pour sentir à nouveau la chaleur de votre flamme.

A ce noir lumineux qui vous va si bien, à ce rouge flamboyant qui m’embrase…

Votre RoiJean (2021)

0

Bijou

Très Chère Madame,

J’espère que vous allez bien, et je viens par ce petit message vous compter ma matinée qui fut forte en émotions.

Au repos ce jour car le chantier de Dijon est terminé, j’avais prévu quelques soins à l institut pour êtes présentable pour notre rendez vous de mardi prochain.

Bien sur dès hier soir, Madame, j’ai mis la cage que j’ai porté toute la nuit avec quelques difficultés habituelles en milieu et fin de nuit; ce matin après m’être douché discrètement pour ne pas que ma compagne puisse voir que je porte cette cage, je n’ai pas eu à choisir mon string, car elle avait décidé pour moi. Certes, c’est un plaisir lorsqu’elle choisi, mais comme j’avais prévu un massage à l’institut, celui choisi n’était pas approprié pour me présenter sur le dos sachant que je porte la cage. Le string choisi est en dentelle noire très transparent.

Après avoir coupé mes cheveux, fait ma manucure vient le moment du massage avec Lili. Comme à chaque fois, Madame, le massage démarre sur le ventre pour masser le dos en premier, puis arrive ensuite le moment ou Lili me demande de passer sur le dos, et la, je deviens rouge comme une tomate car j’avais décidé malgré le choix du string de conserver la cage.Installé pour la deuxième partie du massage, Lili s’exclame “Ho Ho, quel beau bijou, coco n’est pas contente” et je la je réponds brièvement en bafouillant un peu “que non c’est un jeu auquel elle ne joue pas”; Lili releva ensuite en toquant dessus : “Ha oui c’est du solide , ce n’est pas trop douloureux à porter” je lui répondis que parfois dans certaines circonstances çà pouvait l’être, et elle a terminé en me disant qu’elle devrait en faire de même avec son mari et jeter la clé pour qu’il soit moins après elle.

Je ne crois pas avoir été aussi honteux et de me sentir à la merci de ma masseuse qui découvre un secret, aussi honteux et perturbé comme lorsque que je suis devant vous, Madame, en train de me toucher sur votre demande.

Tellement je devais être rouge, mes oreilles étaient bouillantes.

Voila pour cette matinée Madame, je voulais vous en faire part avant notre rendez vous, pour ce soir j’ai enlevé la cage. Je la remettrais en place dimanche soir et je la porterai jusqu’à mardi.

J’espère vous avez apprécié ce récit, Madame, et dans l’attente de vous retrouver, je vous prie de croire, À mes sentiments les plus sincères et dévoués.

Prenez soin de vous… (2021)

0

Beautée

19 jours avant de revoir Madame. 18 de chasteté forcée.

C’est déjà dur. Il faut dire que ma dernière entrevue avec ma Déesse ne m’a pas permis de me libérer complètement. 8 jours de chasteté déjà, suivis d’un orgasme ruiné parfait, mardi.  On peut considérer que j’ai pris déjà un peu d’avance. 4 jours en plus depuis.

C’est sûr, aller sur le site de Madame ou sur mon site fétichiste préféré, me caresser les seins en regardant ces beautés à qui j’aimerais tant ressembler, cela n’aide pas à réduire l’envie. Porter de la lingerie et des bas non plus d’ailleurs.

Mais c’est le souvenir de ma dernière entrevue avec Madame qui me hante et m’excite. Je rédige mon compte-rendu avec soin comme exigé par Madame et je m’oblige ainsi à revivre dans les moindres détails les sévices qu’Elle m’a infligés ; les espoirs qu’Elle a ouverts.

4 jours et Elle me manque déjà terriblement. Je garde des traces d’Elle sur ma chair : des bleus sur ma verge, une ecchymose sur un testicule, une légère douleur dans mon fondement. Tout me rappelle la Femme a qui j’ai juré de tout donner. Et cela m’excite terriblement.

Quel stress ! Ai-je bien fait de me livrer ainsi ? Ne suis-je pas trop présomptueuse ? Serai-je à la hauteur de Ses attentes ? Serai-je capable d’aller au bout de moi-même pour Elle ? Ne L’ai-je pas déjà déçue en me comportant en Sissy-catin capricieuse ? N’ai-je pas tué autre chose ? Était-ce ce qu’Elle attendait ? J’en ai les larmes aux yeux et je ne peux même plus soulager cette tension en me masturbant. Tout cela agite mes nuits.

D’ailleurs, si je n’ai plus le droit de jouir, ai-je encore le droit de me caresser ? Sous la douche, le simple fait de me laver la verge est douloureux au bout de quatre jours ! Ce serait idiot de me toucher et de risquer l’accident mais c’est un exercice de volonté que je veux réussir pour Madame. Selon moi, rien n’est trop dur pour Elle mais je suis une petite Sissy jouisseuse et faible. Mais je veux progresser.

J’ai commandé ma cage de chasteté.

Si Vous avez eu la patience d’aller jusqu’au bout de mes divagations épistolaires, Madame, j’en profite pour Vous baiser les pieds et Vous souhaiter un parfait week-end.

Beauté. (2021)

O

Reine Emma…

Très Chère Maîtresse BCBG
 
Merci de bien avoir reçu mon soumis M…., jeudi dernier.
 
J’avoue avoir pensé à vous deux toute la journée, j’imaginais mon M…
arrivant chez vous encagé,  bien penaud et tout gêné, humilié en cette circonstance.
 
Un très grand merci pour les photos, j’avoue que lui ai transmis le fichier ZIP et que je lui ai laissé le soin de me montrer celles qu’il désirait me faire partager…
 
C’est ainsi à genoux   que je lui ai laissé le soin de me faire un débriefing samedi soir, avec une coupe de champagne en souvenir  de Nogent sur Seine.
 
“Je revois M…. à mes pieds,,
Enlevant mes bottes,
Découvrant alors mes petons fatigués,
La bouteille ouverte, la mousse dégouliner,
Puis le champagne, le long de mes jambes ainsi couler,
Ruisseler sur mes mollets, 
Sentir le froid se réchauffer, 
Tout au long de ma peau satinée,
Pour voir finir les bulles entre mes doigts de pieds,
La langue de M…. était là pour les arrêter, 
Ainsi lécher les gouttelettes, la fine rosée,
Qui perlait là sur mes jolis pieds, 
Puis sentir sa langue, ses lèvres mouillées,
La douceur de sa chair sur ma chair s’insinuer,
Et le voir  petit à petit tout ingérer, 
Sucer et lécher, vénérer et nettoyer mes pieds… »  
 
Poème de M… au petit déjeuner de dimanche, il vous est un peu dédié et nous voulons avec vous le partager.
 
 
Le reste du Week-end se passa alors tout en douceur, comme pour marquer une mini pause après cette semaine très particulière.
 
Je revois la vidéo de M… à vos pieds, tout en train de se masturber, un poil de jalousie qui fait du bien et pimente notre belle relation.
 
J’adore le voir se masturber, crier à mes pieds ou hurler de plaisir quand je le prends avec mon gode ceinture…
 
Pour notre prochaine rencontre, … (Confidentiel)
 
M… vous apprécie énormément, vous respecte et vous admire.
 
Et je sens que vous avez une complicité naissante qui fait plaisir à ressentir…
 
Il me parle souvent de l’excellence de cette passion qui vous anime , sur ces chemins que j’adore m’aventurer avec vous deux.
 
Merci pour tout cela, merci de votre accompagnement, pour Ma Vie de Reine passionnément , et surtout pour notre histoire.
J’aimerai le surprendre à nouveau … la vie est faite de folie et de surprises non ?  Aidez moi …
 
Je vous embrasse, Emma … de lille (2021)

O

H

 
Très Gente Dame,
 
 
Voilà un message que j’aurais aimé Vous adresser il y a fort longtemps, mais restant en échec sans cesse dans sa rédaction. Des questions multiples : quel ton employé, quel contenu intime laisser paraître, comment cela pourrait être pris…
 
Mais à défaut d’une parole maladroite, le silence est bien pire, et voilà bien trop longtemps que je me tais. Je vous prie d’excuser par avance la sincérité de mes propos qui n’ont aucune vocation à Vous embarrasser.
Je ne m’attendais pas à être ainsi sous Votre charme. Oui, je me doutais à Votre phrasé, à Vos images aperçues, au raffinement exprimé, que Vous étiez une Personne aux  nombreux charmes. En ces quelques heures, Vous m’avez permis de découvrir tellement plus…
 
Dès le début, dès que cette porte était franchie, Votre présence, Votre corps, Votre voix. Intuitivement, sans être autorisé, je reste yeux baissés, pour ne pas gouter ce premier plaisir de la vue tant qu’il n’est pas autorisé. Cependant, un instant, quelques secondes, un visage apparaît…  Une silhouette à peine aperçue, mais aussi un visage magnifique, un sourire éclatant, un visage doux entouré de cheveux courts frisés, des yeux clairs… Avant que ne tombe le bandeau sur les yeux, puis le contact discret avec Votre corps qui guide le mien à travers les escaliers. Cette silhouette, cette présence, ce corps, je vais d’abord sentir Sa Présence, être offert à Lui, à Ses doigts, Son Regard.
 
Le  doux son de Vos Talons sur le sol, avec ce petit temps séparant chaque nouveau pas, douce lenteur révélant une maîtrise parfaite de l’équilibre ainsi qu’une grande taille.
 
Sous le doux commandement de Votre voix, je me dévêtis, intimement gêné d’ainsi dévoiler mon vulgaire corps nu là où l’élégance et le raffinement prime, dans le décor brièvement aperçu, et surtout par Votre présence. Là, à nouveau, je suis offert à Vous, et mon corps s’offre à la danse agile de Vos doigts nouant les liens de cuir à mes chevilles et poignets puis, une fois la victime exposée, parcourant mon corps offert, un instant, ni court, ni long, mais délicieux. Également, pendant quelques instants, j’ai eu le trouble de sentir Votre corps contre le mien, sentir votre torse contre le mien, sentir votre cou au bout de mon souffle, avec le désir fou de succomber à la tentation, de poser mes lèvres, d’enserrer Votre corps… Et là, oui, quelle épreuve que de résister à la tentation, de se rappeler ainsi sa condition soumise, privée du plaisir, du piédestal sur lequel Vous Vous érigez.
(je vous prie de m’excuser, je ne veux pas rentrer présentement dans le détail du ressenti, qui a lui seul mérite une longue rédaction, car je cherche à partager présentement des sentiments plus intimes, plus personnels).
Même si un temps avait pris fin, un autre débutait. 
 
Oui, j’étais sous Votre charme, …
Alors, comment ne pas reconnaître qu’à la fin de ce temps passé ensemble, autre chose était là, après ces cigarettes partagées, après ces mots intimes, sur nos pensées, sur qui nous sommes, il y avait autre chose. Comment ne pas avouer que j’étais partagé entre m’agenouiller face à Maîtresse pour lui baiser les pieds, ou déposer un baiser sincère sur la joue de Celle qui me paraissait bien plus proche que je ne m’y attendais.
 
Car oui, ce jour là, j’ai rencontré une Personne avec laquelle bien des éléments entraient en résonance.
 
Oui, j’ai rêvé, très fort, très loin. J’ai été très troublé, en fait comme je ne m’y attendais pas. 
 
Ce jour, si particulier, j’ai pu revivre quelque chose qui ne m’étais pas arrivé depuis longtemps, et bien que je savais que cela était interdit et impossible. 
 
Très gente Dame, voilà ce que j’ai ressenti de plus profond suite à notre rencontre, bien plus profond que ce que je ne m’attendais à rencontrer, et malgré la gêne, malgré l’impossibilité du rêve, il a quand même été pour moi un magnifique cadeau d’anniversaire.
 
Avec mes sentiments les meilleurs…
 
H (2021)

 

F.V.

Ma Très Chère Madame,

En vous écrivant Madame, j’ai toujours la tête dans les étoiles et suis encore sous l’emprise de la magie et de la magnificence de votre réception. Cette dernière s’est déroulée toute la nuit au sein de votre Alcôve, et ce, avec vos amies, à savoir, Mesdames Jade, Léa et Mila. Cette complicité qui vous relie est divinatoire, naturelle et de chaque instant.

Terminer cette année 2020, en votre compagnie, Mesdames, fût un honneur, un plaisir extrême et une délectation de sensations.

Dans le cadre de notre univers de vices et de plaisirs, j’adore vos jeux, Madame, qu’ils soient physiques et cérébrales. Vous jouez cruellement avec votre Dévoué mais vous êtes d’une attention remarquable. Le temps s’est arrêté en présence de quatre Dames somptueuses, charismatiques, emblématiques et se jouant à merveille de cet univers qui est le nôtre. Ma Très Chère Madame, votre don naturel d’organisation de cette réception, fut, comme à l’accoutumée, magnifiquement orchestré, et ce, à tous les niveaux. Ce fut un extrême honneur d’être votre Dévoué, en étant entouré avec autant de beautés, de grâces mais surtout, avec de redoutables dominatrices. En effet, vous excellez dans cet univers que vous maitrisez sous tous les angles. Vous n’avez aucune limite, si ce n’est celle de votre Dévoué…

Vous m’avez transporté vers différents horizons qui ont transcendé tous mes sens. Cette nuit fut d’une somptueuse richesse de différents tableaux que vous avez concoctés et ou improvisés selon vos envies et celles de vos amies.Vous m’avez fait goûté à différents mets aussi divers que variés et parfois même très surprenants.Vous me comprendrez Madame… 

Les yeux bandés, vous m’avez emmené vivre plusieurs scènes dans différents endroits de votre Alcôve. J’ai perdu toute notion de qui était qui. Seule votre voix douce, sensuelle et dominante me permettait de savoir que vous étiez à mes côtés. Ce fut ma première expérience d’être entre les mains de 4 dames, très expérimentées dans le domaine de la domination physique et intellectuelle. Vous êtes des anges avec un caractère diabolique qui en ferait pâlir tous les marquis de Sade. Au cours de scènes différentes, vous m’avez permis d’atteindre le firmament avec  une explosion de cris de jouissance et un lâcher-prise en profondeur, qui restera dans les annales.

Vous avez disposé, joué avec mon corps selon vos grès et envies. Vous m’avez fait vivre un feu d’artifice de sensations terrestres et aériennes. Le plaisir jouissif des sens fut à son apogée quand vous vous êtes occupées de mon corps de la tête aux pieds, et ce, avec de multiples jouets, voire avec vos doigts gantés ou pas… Les sensations que vous m’avez procuré de part vos gestes, furent apocalyptiques en terme de ressenti personnel. Un volcan de plaisirs s’abattait en moi. Je me suis totalement abandonné entre vos mains expertes. Vous êtes Madame, une chef d’orchestre exceptionnelle. Vous savez donner le ton, variez le rythme et emmenez votre Dévoué dans une autre dimension. Au cours de cette soirée, vous m’avez octroyé le privilège de vivre un tableau en étant spectateur dans une situation très particulière. J’étais allongé sur le dos avec les yeux bandés, en étant prisonnier d’une contrainte métallique qui m’entourait tout le corps. Mon sens auditif était en ébullition grâce à un spectacle sonore de jouissance féminine qui fut une délectation pour l’esprit. Vous avez Madame, avec vos amies, varié les vices et les plaisirs tout au long de cette nuit, entrecoupée, de succulentes pauses gustatives. L’ensemble de ces moments d’une très rare intensité resteront les nôtres…

Votre beauté et votre art de la domination sont inégalés. Vous mettez tout en œuvre dans la recherche et la conception de vos réceptions afin de les rendre uniques. Vous êtes exigeante avec vous même et vous donnez le meilleur : The Best or Nothing with Maîtresse BCBG…

I wanted to end my impressions of our night in the language of Shakespeare. The self-fulfilment of the self takes place through us. You have allowed me, Madam, with your friends, to let go completely and to make this night magical and in complicity. When I am in your company Mistress, you transcend the quintessence of my senses. You fascinate me and disturb me. I am at your feet, admiring your sculptural beauty. Your sumptuous gaze is as deep as an ocean. It is transparent like a diamond with an extraordinary purity. Your body is beautifully sculpted and a visual delight. I am fully aware that to be your Dedicated One must be an honour.

Thank you Mistress for this idyllic night. I leave it to you to convey my thanks and respectful greetings to your Friends, Jade, Léa and Mila. 2021 will be a firework of vices and pleasures under your guidance Mistress.

Very Respectfully Your dedicated

Frédéric (2021)

O

Marc

Bonjour Maitresse BCBG,

Je tenais à vous témoigner mes ressentis après  notre après midi de jeudi dernier passée à vos pieds, car j’ai bien compris que là était ma place.

Jean D’ Ormesson disait qu’« il ne faut pas chercher à être sage à tout prix et que la folie est une sagesse ».

J’ai vécu une après midi de folie, et je reste encore pantois de l’organisation préalable effectuée par ma reine et Maitresse BCBG. Dans ce monde actuel qui bouge, qui se bouscule et qui s’accélère, il est bon d’arrêter le temps et de savourer chaque minute dans l’alcôve d’une grande Dame.

Je ne peux dire Ma Dame, car vous  n’appartenez à personne. Vous n’appartenez à personne et ne ressemblez à aucune autre…

Vous  faite partie des gens formidables que l’on rencontre par hasard, ou par anticipation de sa Reine, au détour d’un chemin, notre destinée…

La vie m’a fait rencontrer quelques dominatrices, et deux seulement marqueront mon âme  de soumis : Maitresse Alexandra et Maitresse BCBG : vingt cinq ans se sont passés avec un grand vide au milieu. Vous remplissez l’espace temps, et vous faites stopper les petites et les grandes aiguilles.

Elles donnent le piquant à la vie et vous maniez ces aiguilles avec délectation.

Je revois votre décor,Mes tétons s’en souviennent encore, quand je criais haut et fort,Reine Emma, fouette moi encore…

Vous avez en commun avec Maitresse A. la grâce, la passion car c’est bien cela qui vous anime. 

J’ai remarqué votre complicité avec ma reine, votre plaisir de partager, de parfaire le moment « M ». Aucun détail n’étant  laissé au hasard… C’est pour ces raisons que l’on s’autorise à s’abandonner dans votre alcôve, que l’on confie son corps, son âme en toute confiance et qui fait la réussite du jour « J » 

Vous pouvez bien évidemment transcrire et adapter une partie de ce témoignage pour votre site internet, ce ne sera qu’une modeste contribution.

(…)

Je terminerais comme j’ai commencé par une citation de David Foenkinos : 

 « Il y a des gens formidables qu’on rencontre au mauvais moment. Et il y a des gens qui sont formidables parce qu’on les rencontre au bon moment »

Vous faites partie de ces gens là et la vie est si belle quand on croise de belles personnes…

Vous m’avez donné une partie de votre temps, je suis conscient que c’est un immense cadeau.

Très respectueusement,

Emma vous embrasse,

Marc (2020)